l'impuissance des mots

Publié le par Noël MAZEL

Le mot est aussi vide que cette page blanche avant la perversion des lettres nécrophages

Le mot est aussi vain que tous nos petits chefs infatués d’eux-mêmes

Le mot est aussi faux que toute vérité

Il n’atteindra jamais la richesse du monde

Il ne saura jamais revivre nos désirs

Il ne pourra jamais nous rendre les cinq sens

Et pourtant écrire

Et pourtant parler

Pour dire

Simplement dire

Et qu’importe pourquoi

Commenter cet article